Com. de Kinshasa,
Kinshasa-RDC

+243 818 303 574
info@resucongo.net

Actuellement, le monde est devenu comme un village planétaire dont la communication n’est plus luxe grâce aux technologies de l’information et de communication (TIC en sigle) qui, n’est rien d’autre que l’ensemble des techniques et méthodes appliqué par le biais des outils informatique dans le but de la gestion des données.

Certes, l’université comme étant le berceau du savoir, est le cadre idéal où les talent se développe par les enseignements de qualité dans l’optique de développer une nation, d’ailleurs le feu président NELSON MANDELA l’a approuvé en disant « l’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ».

Pour ce faire, la digitalisation des informations éducatives s’impose dans l’intérêt majeur d’emboiter les pas vers la révolution  numérique comme les ont fait d’autres pays du monde.

En effet, dans la communauté comme la nôtre, il y a plusieurs défis à relever du point de vue technologique dont nous mettons notre pierre à la mise en place d’une Revue du savoir numérique.

Cependant, la Revue du savoir numérique est une plate – forme numérique qui consiste à proposer aux étudiant de publier leurs travaux et autres activités à caractères scientifique sur la toile dont en faisant cet exercice, il permettra à l’étudiant :

·        D’assurer sa visibilité sur la toile ;

·        D’élaborer des travaux de qualités ;

·        De faire valoir ses compétences dans un domaine quelconque ;

·        D’assurer aussi la visibilité de son établissement de tutelle.

D’un point de vue technologique, L’Afrique est moins présente sur internet en termes des contenus scientifiques et thématiques. Très peu d’établissements d’enseignement supérieur ont des sites web en Afrique, et ceux qui en ont ne les considèrent pas  entant qu’outil de travail ou mieux un média à proprement parlé.

Le projet RESU vise ainsi à faire la promotion du contenu scientifique et thématique de l’Afrique sur internet, permettre aux établissements de faire la promotion du savoir qu’ils diffusent et réduire l’écart qui existe entre la société Africaine et les universités en mettant une revue électronique à la disposition des établissements d’enseignement supérieur, qui permettront au public de s’informer sur les activités scientifiques des étudiants et chercheurs de façon permanente.

La rédaction des travaux scientifiques ne vise que très faiblement l'objectif de rendre public les résultats d'une recherche, mais plutôt la nécessité de publier pour marquer la fin d'un cursus ou un programme. Après que le cursus soit clos, des documents de travaux scientifiques sont conservés dans des archives des établissements d’enseignement supérieur dans des conditions telles que leur exploitation par les générations futures est difficile aux limites de l’impossible. L’auteur d’un travail scientifique ne se soucie plus de la diffusion de son savoir ou manque simplement le moyen de le faire. Les travaux scientifiques rédigés avec la seule idée de satisfaire une contrainte pédagogique, les auteurs ne se soucient pas de la qualité du contenu étant donné que le document sera inutile après.

Cette situation de la RD Congo représente à quelques écarts près, celle de toute la zone cible du projet RESU  de manière générale.